danseSa femme lui a dit un soir: « Je n'ai plus de désir pour toi. » Le lendemain elle partait avec leur petite fille de six ans, Marilou. Le choc, terrible, le projette quatre ans en arrière, lors de la disparition de sa mère. Présent et passé se télescopent. Dans la touffeur de l'été, René Frégni ne dort plus, son coeur bat trop fort, écrase tout. C'est un homme foudroyé qui se débat, qui s'accroche aux mots pour ne pas se pendre. Un hymne d'amour à toutes les amoureuses.

 

 

 

  • Poche: 139 pages
  • Editeur : Gallimard (18 octobre 2001)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français

 

 

Prix Paul Léautaud 1998

 

Commentaires   

+1 #3 Million Esther 02-08-2017 23:18
J'ai choisi ce livre, ou plutôt il m'a choisie, juste après l'atelier d'écriture très sympathique de ce lundi à la médiathèque de Folelli, en Haute-Corse !
J'ai dévoré ce roman bouleversant !! Beaucoup de larmes versées car les mots ont trouvé un écho en moi et j'ai ainsi re-vécu des épisodes de ma vie similaires... Un grand livre par un très grand écrivain !!! Et cerise sur le gâteau, il m'a été dédicacé comme "un vibrant chant d'amour à une mère" :)
Merci de tout mon cœur et j'espère à très bientôt ici ou ailleurs !!
Citer
+2 #2 Marquet 15-07-2015 09:01
Lors d’une discussion avec un collègue, il a mentionné un auteur René Frégni. Il l’a décrit avec ses mots… Des mots poignants accompagnés de quelques anecdotes personnelles qui laissaient sous-entendre une pure et belle fragilité. Intéressée, j'ai cliqué son nom sur Google et j’y ai découvert son site avec sa bibliographie. Je viens de la débuter et de parcourir d’une traite, Elle danse dans le noir. Quelle beauté ! Un style littéraire simple mais avec une sensibilité touchante, percutante. Ce livre, écrit avec une telle profondeur, un tel respect et une telle pudeur, a fait échos en moi. Dommage que le texte qui le résume et doit nous enjoindre à le lire ne corresponde pas à son véritable contenu. Alors, un seul conseil, si je puis me permettre et je me le permets via le commentaire « Lisez-le! Plongez dedans. Et pour ne pas vous noyer suite aux larmes écoulées, au lieu de bouée, munissez-vous de mouchoirs ultra-absorbant s » :oops: Certes, ce n’est pas votre histoire mais pour ma part et pour avoir été là jusqu’à la fin avec ma grand-mère, ce sentiment d’égoïsme, cette souffrance, ce tiraillement à vouloir bien faire sur le moment, ce refus de voir partir l’autre. Cette autre qui nous a élevé, aimé avec nos travers… Cette acceptation puis cette résiliation… Enfin bref, tous ces sentiments humains sont peints avec exactitude. Et cette histoire devient alors la nôtre. :-)
Citer
+2 #1 Isabelle 15-07-2015 08:49
J'ai lu ce matin - je devrais dire dévoré- "Elle danse dans le noir" et cette lecture va me poursuivre longtemps. Ce livre m'a retournée , vrillé le coeur, les tripes, l'âme. Quelle écriture magnifique! Et quelle émotion à la lecture de ce récit où se mêlent les figures adorées de ta mère et de ta fille, tes blessures d'amour et l'horreur de voir s'éteindre celle qui t'aimait tant et t'a porté dans son ventre. Cela faisait très très longtemps que je n'avais pas pleuré en lisant une oeuvre.
Jusqu' à aujourd'hui, le plus beau livre écrit par un écrivain sur sa mère, c'était "La promesse de l'aube" de Romain Gary, que j'adore. Maintenant il y a "Elle danse dans le noir" , aussi beau, aussi fort.

En le terminant, les yeux mouillés, je me suis sentie proche de toi, de cette sensibilité à fleur de peau qui éclate dans chaque mot, chaque phrase, proche de ton humanité, de tes souffrances de fils, de père, d'homme. Tu touches ton lecteur au plus profond.
Je me suis sentie aussi , en même temps, totalement minuscule face à la puissance de ton talent d'auteur.

Tu es vraiment un grand , grand écrivain.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

   

Visites depuis le 27/06/2017  

Aujourd'hui31
Hier48
Cette semaine222
Ce mois1675
Total9319

Infos Visiteur


Qui est connecté

1
Connecté

17/11/17
   
  • Site modifié le :lundi 13 novembre 2017, 12:31:41.
   

Prochaines rencontres  

<<  Novembre 2017  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
    1  2  3  4  5
  6  7  8  9101112
1314151617
2021222326
27282930   
   

Réseaux sociaux